Golden Void - Shady Grove

L'une de mes grosses résolutions de 2014 c'était d'améliorer ma culture cinématographique. Faut dire que celle que j'ai est assez dépassée et qu'il était temps de s'y atteler. Du coup, avec Geoffrey qui a le pass illimité UGC on y va tous les mardis (merci Cinedays) et je me suis dis qu'il serait intéressant de vous faire part de nos avis sur ces films ! Du coup le premier article de cette catégorie sera un peu long, puisque je vais vous faire le résumé des films vu depuis mi-février.




Walter mitty 9,5/10 
C'est l'histoire d'un gars qui rêve trop et qui finit enfin par se lancer et par vivre sa vie rêvée. 
J'ai aimé la bande son, les musiques qui m'ont fait sourire trois secondes après leur début, les paysages des pays nordique et les blagues sur les langues du nord, l'histoire qui donne envie de voyager et d'oser assumer pleinement ses rêves. J'ai quitté la salle avec un grand sourire niais qui me relevait les coins de la bouche jusqu'au oreille. 
Django 7/10
C'est l'histoire d'un esclave qui rencontre un chasseur de prime avec qui il va regagner sa liberté, et celle de sa femme.
J'ai aimé l'amplification du personnage allemand, son amour des vieilles histoires germaines, de la légende de Brunhilde et son humour particulier. J'ai aimé l'attitude du personnage de Django, et la manière dont le cadrage de la caméra permettait de rendre les émotions encore plus forte. 
J'ai moins aimé la fin, qui part a mon goût un peu trop dans tous les sens. La scène de la "bataille finale" avec les balles qui volent façon matrix et les éclaboussures de sang exagérées. Je suis contente d'avoir trouver une occasion de le voir au cinéma en début 2014 dans tous les cas !
Pompeï 9/10
C'est l'histoire d'un esclave celte, qui devient gladiateur grâce a ses talents pour le combat et qui va se libérer lors de la chute de la ville.
J'ai aimé forcément que ce soit Kit Harrington qui ai le premier rôle parce qu'il est beau et qu'il a un jeu d'acteur de malade je trouve, j'ai aimé aussi l'acteur qui jouait le rôle de la brute Thrace, parce qu'il a dans le film exactement la même que mon copain ! Et que même s'il est mort, c'est quand même vachement cool. J'ai bien aimé l'ambiance du film, le rendu des décors et des costumes et les musiques.
J'ai moins aimé la scène de course poursuite charriot/cheval dans la ville en décombres mais dans laquelle ils ne croisent aucune personne ni aucun obstacle. J'ai moins aimé le côté peu réaliste du fait que les personnes ne mourraient pas étouffées a cause des cendres alors que ça a été prouvé. J'ai été super contente de voir ce film (en avant première en plus) et j'ai hâte de voir encore d'autres films avec Kit Snow ;)
Dallas buyer's club 6/10
C'est l'histoire d'un américain fan de rodéo qui apprends qu'il a le sida, et de son combat contre la maladie. 
J'ai aimé le jeu d'acteur de Matthew McConaughey qui incarnait tellement bien son rôle. J'ai aimé que l'histoire soit différente de ce qu'on a l'habitude de voir avec les films parlant de maladie. J'ai aimé l'ambiance visuelle du film aussi. Et le fait qu'on se rende compte comment la vision que les gens ont d'une personne peut détruire cette personne.
J'ai moins aimé le fait que les musiques soit assez rares et que le film est somme toute assez silencieux. Je n'avais pas vraiment entendu parler de ce film. On avait été le voir parce que lors d'une séance précédente ils nous avaient passé la bande annonce, et je ne regrette pas notre choix !
La voleuse de livres 8/10
C'est l'histoire d'une petite fille communiste adoptée par une famille allemand pendant le troisième Reich, on la voit grandir et se passionner pour la littérature, et on de rend compte de l'impact que peuvent avoir les mots. 
J'ai aimé les acteurs enfants que je ne connais pas beaucoup mais qui ont tellement bien retransmis les émotions. J'ai aimé les décors costumes et coiffure qui nous plongeaient dans l'époque. J'ai aimé l'idée du dictionnaire a taille humaine dans la cave, c'est juste génial !
J'ai moins aimé le fait que les acteurs (surtout adultes) avaient un accent allemand dans la version anglaise qui rendait parfois la compréhension un peu plus difficile.

Le loup de Wall Street 8/10

C'est l'histoire d'un gars qui fait son chemin dans la "dure réalité" des traders.

J'ai aimé la manière dont c'était tourné, les moments ou DiCaprio se tourne pour regarder directement la caméra et s'adresser à la salle. L'humour à certains moments, c'était vraiment top.

J'ai moins aimé le côté apologie de la drogue. J'ai eu l'impression que le film la mettait trop en avant sans vraiment prendre le temps d'en dénoncer les ravages.

Voilà pour les films vu pour le moment, je vais essayer de pondre un article comme celui la une fois par mois/une fois tous les mois et demi, enfin, si ça vous intéresse ! 


Aujourd'hui, question super philosophique « Quand l'amour est-il une faiblesse ? »
Je crois que l'amour est toujours une faiblesse, dans le sens ou quand on tient à quelqu'un cela nous rend plus vulnérable. Mais je ne suis pas en train de dire que c'est une mauvaise chose. L'amour devient une faiblesse aussi quand on investit tout dans cette relation et qu'on laisse passer des choses à côté, ou que l'on est incapable d'ouvrir les yeux sur la nature de cette relation. Je sonne sacrément pessimiste là, mais en fait l'amour c'est cool, ça me rend complètement niaise et j'aime ça.

Stoned Jesus - Falling Appart

La semaine dernière marquait le début des vacances d'hiver, ainsi que le premier week end depuis mes début chez Mc Donald's ou j'ai pu poser des congés. Etrangement pour une fois dans ma vie, tout semblait parfaitement s'aligner, mon copain était en congés aussi. ni une ni deux on a décidé de partir en vacances, de tester le van avant les festivals cet été, de s'habituer à le conduire, et de voir quels sont les points a améliorer. C'est ainsi que vendredi, on a décidé de partir trois jours après et pour une petite semaine au Danemark, pays que ni lui ni moi n'avions encore visiter. Une semaine de roadtrip, c'est court, surtout si on vise de faire le tour d'un pays, alors je vais partager avec vous les quelques endroits qu'on a visiter. 

La première chose à savoir, c'est que le Danemark est un pays que je ne conseille pas de visiter en hiver, beaucoup de sites touristiques sont fermés en attendant la belle saison, ce que nous ne savions pas. Nous avons commencé par visiter le village viking de Ribe. Comme dit c'était fermé, mais le village reste visitable, c'est juste qu'il n'y a pas l'animation qu'il y a en été et que beaucoup de portes sont fermées à clef. On s'est donc balader que tous les deux entre les maisons en toi de paille.



Nous sommes ensuite remonté vers le nord dans la ville portuaire d'Esbjerg ou se trouve le "Mennesket ved haver" ils s'agit de quatre statues de 9m de haut, observant le port. La taille de ces statues est impressionnantes, et elles sont réalisées en ciment blanc. 


Nous sommes ensuite passé par M ønsted, une ville ou se trouvent des carrières de calcaire. En été, il est possible de visiter les mines et de découvrir les colonies de chauves souris qui s'y cachent. En hiver, il est seulement possible de visiter le musée. Dommage par nous, mais on est bien décidé d'y retourner un jour pour les voir ces chauves souris !



Ensuite, nous sommes passé par Hollywood, ah non ? C'était Daugbjerg pardon ! La ressemblante était pourtant flagrante.




En remontant par la ville d'Aalborg nous nous sommes arrêtés au Lindholm Høje, un site funéraire remontant à l'époque des vikings. Les photos ne rendent pas vraiment bien parce qu'on y était à la tombée de la nuit. C'est une immense colline, recouvre de pierres. Les pierres sont disposées de façon à entouré le corps. Les construction rondes représentent des tombes de femmes, celles de formes triangulaires ou en forme de bateau sont pour les hommes.


Nous sommes ensuite remonté à la pointe Nord du Danemark, à Grenen où s'étend une plage de sable blanc. Pile sur la pointe, deux mers s'entrechoquent, la mer du nord et la mer baltique. C'est donc un de ces endroits, qui permet d'avoir chaque pied dans une mer différente quand on s'y tient. Nous avons passé la matinée au bord de la plage, a courir et sauter dans les dunes, et observer les restes de bunkers qui dépassent.









Les jours suivant nous avons retraversé le Danemark en sens inverse, pour nous rendre sur l'île de la capitale. A Helsingør, nous avons visité un immense château, dans lequel même les caves pouvaient se visiter, à condition d'être armés de lampes de poches. Dans les caves se trouve le Danois endormi. 




En retournant à la voiture, nous avons croisé cette statue le long du port. Je ne sais pas pourquoi mais elle me semble particulièrement troublante. Il s'agit d'Hercule combattant Hydra. 



Ce court séjour s'est fini par un tour rapide à Copenhague, où en toute honnêteté nous n'avons visiter que le Hard Rock café. C'est une ville que je souhaiterais vraiment découvrir plus en détail, mais le temps nous manquait, car à peine 24h plus tard il fallait être de retour dans le sud de l'Allemagne ou mon frère nous avais invité à fêter une grosse grosse soirée de carnaval ! 

Ces vacances étaient nos premières vacances en amoureux, et je suis surprise à quel point tout s'est bien déroulé. Je sais que mon copain a pris énormément sur lui pour éviter les engueulades que j'ai tendance à provoquer. J'ai rarement autant souris pendant une semaine, et je crois voir un bel avenir rempli de voyage se profiler. 



Sur ces derniers mots plein de niaiserie, je vous laisse et vais tenter de rattraper le retard que j'ai dans toute les choses de ma vie. 

La question du jour c'est « Quel est l'un des désavantages de notre monde moderne ? » C'est une question particulièrement facile pour moi parce que j'y pense souvent. Dans notre monde actuel, on est trop connectés. Toujours entre Facebook, Instagram, Twitter, les douze milles messages qu'on reçoit dans la journée. Quelque part, c'est triste, parce que malgré le fait qu'on soit si connecté avec notre entourage, on perd un peu les conversation simple qu'on avait avant. J'ai passé une grande partie de mon enfance dehors, sur mon vélo, a chercher l'endroit idéal pour construire une cabane avec Jennifer et Tania, et quand je vois la jeunesse d'aujourd'hui, bloquée devant CoD, j'ai peur. Chez les scouts, on avait pas de téléphone portable en week end, et pourtant on passait un super moment. J'ai peur de passer à côté de moments comme ceux là aujourd'hui. Attention, je suis loin de lire que c'est mal. Même après avoir longtemps résisté j'ai moi aussi fini par m'acheter un iMac, un iPhone, je suis joignable 24h/24, je dis juste que je me demande parfois si c'est là la bonne manière de vivre.
Back to Top